01/06/2018 : Ouverture du Foyer ALHPI La Source

Installé depuis le jeudi 24 mai 2018 au 5 bis chemin des Chambons, à Monestier-de-Clermont, le Foyer ALHPI La Source a ouvert ses portes aux personnes accompagnées et aux professionnels de l’association. Cet établissement médico-social, spécialisé dans l’accueil de personnes cérébrolésées, héberge vingt adultes ressortissants de l’Isère et d’autres départements, accompagnés par une équipe de vingt salariés.

Historiquement installé dans le village de Saint-Maurice-en-Trièves et gérée par l’association Les Amis du Vaulserre et du Trièves (AVT), le foyer Villa Claude Cayeux a contribué à améliorer les conditions de vie de plusieurs personnes en situation de handicap pendant plus de vingt-cinq ans. Toutefois, en dépit de son succès et de sa spécificité reconnue, géographiquement isolé (55 km de Grenoble, 60 km de Gap) et peu simple d’accès, l’ancien foyer de vie était inévitablement appelé à évoluer.

Le nouvel élan s’est manifesté lorsque l’association ALHPI, sous demande conjointe des AVT et du Département, a repris la gestion de l’établissement fin. Rapidement, s’est décidé le projet de déménager la structure à Monestier-de-Clermont, sur un terrain attenant au Foyer ALHPI Le Parc (installé depuis 2014). Les objectifs étaient clairs : rompre avec l’éloignement en se rapprochant de l’agglomération grenobloise, faciliter l’accès des usagers aux dispositifs de soins et d’insertion sociale et professionnelle, utiliser les commodités locales comme supports au développement de l’autonomie…

De la réflexion entamée en 2015 à l’installation des résidents le 24 mai dernier, en passant par le démarrage des travaux en novembre 2016 et l’attribution de sa nouvelle dénomination, tout le monde a pu apporter sa pierre à l’édifice. Les administrateurs, l’équipe de direction, les professionnels et bien sûr les principaux intéressés, les résidents eux-mêmes, ont tous œuvré de concert avec la mairie de Monestier, le bailleur social Opac38, le cabinet d’architectes Optima ainsi que les différents partenaires et entreprises locales, pour aboutir à la construction et l’aménagement du nouveau bâtiment. Rappelons également que ce projet n’aurait pas eu lieu sans le soutien très précieux des financeurs, avec en première ligne le Département et le Comité national de Coordination Action Handicap (CCAH). Grâce à ce dernier, plusieurs caisses de mutuelles et prévoyances (Humanis Prévoyance, Malakoff Médéric, APICIL Prévoyance, IRCEM Retraite, AGRI Prévoyance) se sont engagées pour un montant de 250 000 euros. Cette importante subvention a ainsi permis de financer l’intérieur de l’établissement et aménager les 1200 m².