Les conditions d’admission

SAMSAH ALHPI

Les conditions d’admission

La notification d’orientation de la CDAPH

Toute admission au SAMSAH ALHPI est conditionnée par la réception d’une « notification d’orientation » issue de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) de l’Isère. Cette instance prend les décisions relatives à l’ensemble des droits d’une personne en situation de handicap, sur la base d’une évaluation réalisée par une équipe pluridisciplinaire.

L’entretien d’information

Après notification, un entretien d’information est organisé afin de:
Présenter:

  • L’Association ALHPI;
  • Les missions du SAMSAH;
  • La composition de l’équipe professionnelle du SAMSAH;
  • Illustrer les modalités d’accompagnement;
  • Insister sur l’engagement personnel que nécessite tout suivi en précisant notamment les rencontres qui rythment un projet d’accompagnement personnalisé (bilan, synthèse, demande de renouvellement);
  • Amorcer le travail de concertation et de complémentarité avec le médecin psychiatre de la personne pour débuter la mise en œuvre de l’accompagnement (fiches médicales  et échanges avec notre médecin psychiatre).

L’envoi et la réception des éléments pour engager une demande d’accompagnement

A l’issue de cet entretien, un document intitulé « éléments pour engager une demande  d’accompagnement » est remis à la personne. Ce formulaire d’adhésion doit être rempli et transmis au service pour continuer la procédure d’admission.

A réception du document le service adresse au médecin psychiatre de la personne des fiches médicales à renvoyer sous pli confidentiel.

Entretien « psycho-social » et entretien avec le médecin psychiatre

Par la suite, deux entretiens sont proposés à la personne:

  • Un entretien « psycho social » conduit par le chef de service et une psychologue.
  • Un entretien avec le médecin psychiatre du SAMSAH.

Ces deux entretiens permettent de recueillir des éléments sur le parcours de la personne et sur son quotidien, ses attentes par rapport à l’accompagnement et sur son suivi par un médecin psychiatre pour répondre au mieux à ses besoins.

La validation de l’admission par la commission ad hoc

Pour finir, une commission ad hoc, composée des cadres techniques et hiérarchiques:

  • Entérine l’admission de la personne;
  • Désigne le référent et le cas échéant le co-référent;
  • Formalise les premiers axes d’accompagnement à partir de recueil des attentes et besoins de la personne.

La présentation à la personne son référent et le cas échéant le co-référent est faite par le chef de service.