Octobre 2017 : ALHPI aux journées Santé Mentale France

Début octobre, deux cadres de l’association ALHPI ont participé aux 66ème journées de formation continue organisées par Santé Mentale France. Cette dernière réunit depuis 2016 AGAPSY et Croix-Marine.

Organisées à Amiens, le thème de ces journées portait sur Le projet territorial de santé mentale (PTSM) : quels bénéfice pour pour le parcours des usagers ?.

Deux journées de rencontres, riches d’échanges et de débats.

  • Au centre des échanges, les fameux PTSM, nés après la publication du décret en juillet 2017, pris en application de l’article 69 de la loi de modernisation de notre système de santé du 26 janvier 2016.

Coordination des acteurs, rapprochement du sanitaire et du médico-social

Le PTSM est un dispositif qui vise à renforcer le travail de coordination entre tous les acteurs d’un même territoire concernés par la santé mentale : les professionnels du sanitaire (hospitalier, libéral), les professionnels des secteurs médico-social et social, mais aussi les acteurs de la prévention, du logement, de l’hébergement et de l’insertion, les collectivités locales (c’est à dire les représentants politiques, les élus, en sachant qu’il n’y a, à l’heure actuelle, pas d’harmonisation ni de cadre précis pour déterminer qui des départements, des communes et des intercommunalités doit avoir la charge et la responsabilité de la mise en place. La tendance va vers les départements a contrario de ce qu’on connait à Grenoble, SMH ou Fontaine, où c’est la ville et à Voiron, où c’est l’intercommunalité) et bien sûr les représentants des usagers.

La présence de toutes les parties prenantes aux deux journées mérite d’être mis en avant. A titre d’exemple, il y a eu une intervention du délégué général de Santé Publique France (réunissant notamment l’ancien Institut de veille sanitaire INVS ou encore l’institut national de prévention et d’éducation en santé INPES) ce qui symboliquement marquait l’engouement autour du rapprochement entre sanitaire/médico-social. Un sujet qui n’est pas révolutionnaire mais qui profite d’un nouveau souffle ces 5 dernières années.

Rationalisation des parcours grâce à des politiques territorialisées 

Les PTSM s’inscrivent totalement dans le processus de rationalisation des parcours de vie des personnes. L’enjeu est de connecter tous les acteurs qui gravitent autour du projet de la personne pour permettre un maximum de fluidité entre les différents « mouvements » du parcours de soins, d’accompagnement mais aussi d’hébergement ou encore d’inclusion sociale et citoyenne.

Pour cela, les acteurs peuvent se référer à plusieurs outils politiques qui donnent le cap pour un territoire donné. A chaque niveau, sa référence.

  • Au niveau national, stratégie quinquennale de l’évolution de l’offre médico-sociale, volet handicap psychique.
  • Au niveau régional, le Projet régional de santé (PRS) et le schéma régional de santé (SRS)
  • Au niveau départemental, les Projet territoriaux de santé mentale (PTSM)
  • Au niveau local, les conseil/contrats locaux de santé mentale (CLSM)

Il revient à chaque département et chaque commune de prendre acte de l’intérêt des nouveaux outils PTSM/CLSM.

Un autre message clé de ses deux journées, tous ces nouveaux outils « seront ce que nous en ferons ». Il y a de grandes différences actuellement d’un territoire à un autre. Tout dépend de l’investissement des animateurs de réseaux et des acteurs eux-mêmes.

  • En parallèle des échanges sur les PTSM, s’est tenue une projection de films primés au Festival de Lorquin, dont le jury est composé de médecins et de patients de l’hôpital psychiatrique situé dans cette commune, dont :

Entre toi et moi, Empathie, de Valérie Lumbroso
Film qui revient sur la particularité de l’être humain à pratiquer naturellement l’empathie.
Captivant, scientifique

De l’écoute… Et pas (que) des gouttesde Philippe Letty
Film qui présente HumaPsy, une association militante de patients. Ils insistent sur l’importance de l’écoute et de l’échange entre soignés/soignants.
Motivant, convaincant

Parents à perpétuitéde Anne Gintzburger
Film qui présente comment les parents du jeune Matthieu, violeur et meurtrier, vivent avec la honte et la culpabilité tout en restant présents et aimants pour leur fils incarcéré à vie.
Bouleversant, horriblement beau, humain.

Suivez le guidede Clémentine et Thomas Basty
Film qui témoigne du succès de proposer à des personnes handicapées mentales et psychiques de devenir guide de musée, le temps d’une journée évènements.
Renverse les codes, change les regards, inspirant.

Voyage à Kortenbergde l’atelier vidéo du CODE
Film qui revient sur le parcours de vie d’une personne qui ne peut se défaire de ses souvenirs traumatisants d’un séjour à l’hôpital psychiatrique.
Etonnant, encourageant